A PROPOS DE LUCIEN ROLLIN

La guerre interrompt la carrière de Lucien Rollin

La dernière exposition majeure de Rollin fût sa participation au Pavillon Français de l'Exposition Mondiale de New York de 1939. Il y présenta des créations qui furent ensuite éditées par la Hayden Company. Nous savons maintenant que les expositions de 1937 et 1939 devaient être les points culminants du développement du design de cette décade. Lorsque la Deuxième Guerre Mondiale éclata, Rollin se tourna de plus en plus vers l'architecture car il devenait difficile de se procurer des matériaux pour la fabrication de mobilier et les fournisseurs et les ébénistes étaient incapables de lui fournir leurs services. Après sa démobilisation, il partit pour Aubusson (dont il avait décoré entièrement l'Hôtel de Ville en 1936/37), où il passa les années de guerre. Pendant l'Occupation, il continua à  dessiner des meubles dans l'espoir que ces pièces pourraient être fabriquées après la guerre. En fait, certaines furent l'objet d'une commande en 1946 du Mobilier National. Un projet était destiné aux bureaux de fonction de l'officier à la tête de l'Armée Française, le Maréchal de Lattre de Tassigny et l'autre, un bureau très raffiné, pour le Palais de l'Elysée. On retrouve de toute évidence dans ces œuvres le même sens des proportions, de légèreté et d'élégance qui avait marqué le début de son travail dans les années 30.

Lire la suite ...

LUCIEN ROLLIN 1906-1993

COPYRIGHT - 2000-2019 - ALL RIGHTS RESERVED - DESIGN : Vincent Bonneyrat-Rollin